Un robot « s’installe » à Colmar

 Un robot « s’installe » à Colmar

Il s’appelle Nao et depuis six mois, il aide les éducateurs spécialisés de l’IME Pays de Colmar dans les apprentissages dédiés aux jeunes. Un dispositif innovant qui fait ses preuves.

Depuis maintenant six mois, les enfants de l’Institut médico-éducatif (IME) Pays de Colmar ont le droit à un accueil original quand ils arrivent le matin. En effet, tout le monde n’a pas la chance de se faire saluer par un robot chantant et dansant. Ce nouvel ami fait de fils électriques s’appelle Nao et a été créé par une entreprise française.

Rouge, bleu, gris, blanc, tête ronde, yeux et oreilles lumineux, ce compagnon humanoïde fascine et apaise les enfants de l’IME : “Ce que l’on a vraiment pu constater, c’est que les jeunes sont interessés et intrigués par le robot, ce qui permet de les canaliser. Les jeunes sont plus posés et intéressés et du coup participent davantage à ce moment-là de la journée”, raconte Aurélie Weber, éducatrice spécialisée.

Un robot obtenu grâce à des dons
Au prix de 14 000 €, obtenir ce robot n’est pas à la portée de tout le monde. L’IME Pays de Colmar a pu se l’offrir grâce aux dons d’un groupe de mécènes locaux. Alors l’institut est bien décidé à rentabiliser cet achat en multipliant les usages de Nao : “Concrètement, ce robot va permettre à l’enfant d’acquérir des routines, des automatismes, de développer le langage, des habiletés sociales. C’est vraiment se servir de Nao comme un médiateur dans la communication”, développe Bertrand Depierre-Bassanelli, directeur de l’IME.

Nao, la star des robots

Une place de plus en plus importante pour Nao
Et depuis qu’il est là, les avantages de sa présence se ressentent sur les jeunes. Captivés, ils sont plus attentifs et réalisent mieux les exercices. Morgane Herbelot, éducatrice spécialisée, vient de réaliser un cours de yoga avec Nao et les enfants, elle détaille les bienfaits de ce nouvel ami : “On va travailler la psychomotricité avec le yoga, on va travailler aussi les couleurs, la communication, les échanges et tout ce qui touche à l’imitation aussi. Grâce à Nao, c’est plus facile pour eux de l’imiter que de nous imiter. Ils sont vraiment captés par le robot.”

Au fur et à mesure du temps, Nao devrait donc prendre plus de place dans les apprentissages, comme cela se fait déjà au Canada par exemple.

Sources: francetvinfo & Made in Colmar

Made in Colmar 🥨

https://www.colmar.tech

Articles qui pourraient vous intéresser...